Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog de Mireille BENEDETTI

Reportage

18 Décembre 2007, 13:18pm

Publié par Mireille Benedetti

Premier Conseil National du Nouveau Centre - 16 décembre 2007 à Paris.

Plus de 1.500 personnes participaient à ce premier Conseil National qui s'est déroulé en quatre parties:

- Point de situation sur le Nouveau Centre

  Yvan Lachaud, député du Gard, délégué national en charge des animations, de la formation et de la coordination

présente un premier bilan après à peine six mois d'existence. Il souligne, sous les applaudissements d'une salle archi-comble, que le Nouveau Centre ne compte pas moins de 8OOO adhérents.

 

  Rudy Salles, délégué national en charge des fédérations et député des Alpes-Maritimes

 

 

 

indique que le Nouveau Centre compte actuellement 77 fédérations sur l'ensemble du territoire. "Un parti politique n'est rien sans le relais des fédérations" a insisté Rudy Salles. Il a encouragé les présidents de fédération et les délégués départementaux à communiquer dans la presse et à montrer que le Nouveau Centre existe sur le terrain.

 

 

 

Présentation de la première liste de chefs de file Nouveau Centre aux Elections municipales.

 

 

Philippe Vigier, délégué national aux élus locaux et député d'Eure-et-Loir 

annonce une table ronde sur les élections municipales.

Le Nouveau Centre ne souhaite pas conclure des alliances aux municipales avec l'UMP à n'importe quel prix.
Le parti d'Hervé Morin entend se faire respecter de son partenaire et souhaite profiter de ces élections locales pour accroître sa visibilité sur le terrain.

Le délégué national en charge des élections, Hervé Marseille, a prévenu: "Nous ne sommes pas des supplétifs de l'UMP(...)nous n'avons pas vocation à nous allier dans n'importe quelles conditions. Nous voulons être respectés." Hervé Marseille et Philippe Vigier ont divulgué les noms de près de 200 chefs de file dont 34 femmes.

Plusieurs candidats du Nouveau Centre ont témoigné de leur engagement au service des citoyens de leur ville.

 

  Mireille Benedetti, Conseillère régionale, adjointe au maire de la Ciotat (Bouches-du-Rhône), déléguée aux Affaires européennes, a insisté sur l'importance de la création d'un espace euro-méditerranée. Pour elle,  "l'année avait pourtant bien commencé aux côtés de Bayrou ; elle va bien finir avec nous." Mireille Benedetti a remercié les parlementaires, qui ont pris des risques pour créer le Nouveau Centre : "Maintenant on va faire grandir la famille tous ensemble."

Débat de politique générale

Morceaux choisis ...

Rudy Salles, délégué national en charge des fédérations et député des Alpes-Maritimes: - Nous nous sommes retrouvés avec Nicolas Sarkozy entre les deux tours, il nous a dit : "vous êtes indépendants, centristes, vous n’avez rien à signer, vous m’apportez votre soutien ; je vous apporte le mien."

 

 

Valérie Létard, vice-présidente du Nouveau Centre et secrétaire d’Etat chargée de la solidarité:

 

- Nous continuons à porter les valeurs que nous avons défendues pendant la campagne présidentielle. Quand un président de la République vous donne l’opportunité de défendre nos valeurs, il faut la saisir. Valérie Létard a pris l’exemple de l’APA (Allocation personnalisée d’autonomie) : un amendement UMP visait à ce que les départements récupèrent le montant de la prestation à la mort du bénéficiaire pour les successions supérieures à 100 000 euros. "Il fallait demander de retirer cet amendement, c’est ce que j’ai fait et le Parlement l’a fait."
"A travers cet exemple , c’est notre sensibilité qui s’exprime (…) Avec nos amis de l’UMP, c’est dans cette différence et cette complémentarité qu’il faut nous inscrire."

 

  Jean Dionis du Séjour, délégué national en charge du projet et député de Lot-et-Garonne:- Aujourd’hui, que faire ? On reconstruit notre maison centriste. Nous devons trouver la bonne distance avec l’UMP : la loyauté, c’est une parole donnée pour cinq ans, nous serons là quand le vent va souffler, nous avons donné notre parole. Pour le reste, vive la vie. J’étais content de voter contre les tests ADN. (…) Nous sommes libres pour 2012. Nous verrons ensemble qui portera nos idées en 2012. (…) Nous sommes les héritiers du centre, nous serons aussi son avenir !"

 

  Charles de Courson, trésorier du Nouveau Centre et député de la Marne - Le Nouveau Centre doit être le parti des réformes sinon le pays ira à la crise sociale et économique.

 

 

  Jean-Christophe Lagarde, vice-président du Nouveau Centre et député de Seine-Saint-Denis - Les centristes ne sont pas des gens qui disent toujours "oui" quand le gouvernement est de droite ; et un centriste n’est pas quelqu’un qui dit toujours "non, non, non" ou le contraire de ce qu’il a défendu comme la TVA sociale... Quand on n’est pas d’accord sur les tests ADN, on le dit ; quand on est d’accord sur l’autonomie des universités et que l’on trouve que le texte ne va assez loin, on dit "Oui mais"…. Voilà ce qu’une famille politique doit être !  

 

  Maurice Leroy, vice-président du Nouveau Centre et député du Loir-et-Cher - Les élections, c’est le moment où jamais de nous renforcer partout. Je souhaite que nous soyons plus offensifs.  Nous avons vocation à rassembler, à rassembler largement. Debout le centre, en avant !

 

Dicours de clôture - Phrases choisies

 Damien Abad  

Président des Jeunes Centristes  

"Il n’y a jamais eu autant de jeunes dans les associations, mouvements politiques ou clubs de réflexion.
Cette jeunesse là, elle demande aux hommes politiques de l’audace, de l’envie, du courage et de l’authenticité.
A cette jeunesse, engagée dans l’action et désireuse de prendre son destin entre ses mains, je voudrai lui dire ceci : c’est au Centre qu’elle pourra le mieux s’exprimer, c’est au Centre qu’elle pourra le mieux se faire entendre.
Parce que c’est au Centre que vous avez la plus grande liberté de parole
Parce que c’est au Centre que vous avez la plus grande marge d’action
Parce que c’est au Centre que vous pouvez dépasser les oppositions idéologiques stériles."

 

  François Sauvadet
Président du groupe Nouveau Centre à l'Asemblée nationale, député de Côte-d'Or  

"Nous avons fait le choix d’être les acteurs du changement en France parce que le temps est compté, parce que les Français attendent des résultats. Oui, nous entendons être des partenaires solides de la Majorité présidentielle, solides mais exigeants.
Et ce partenariat constructif que nous avons mis en place au niveau national, nous devons le retrouver au plan local."

 

 

  André Santini
Président délégué du Nouveau Centre, secrétaire d’Etat chargé de la Fonction publique, maire d’Issy-les-Moulineaux  

 

 

"Pourquoi fait-on de la politique ?

certes, pour servir, certes, pour écouter aussi ... mais

surtout parce que c'est passionnant ... C'est auprès des

Français, comme députés, maires, conseillers municipaux,

généraux, régionaux, que nous sommes pleinement nous-

mêmes. Nous tous ici, avons en nous ce qui fait la force du

centrisme: l'esprit commando, l'esprit associatif, mutualiste

et les valeurs de toujours nous rassemblent.

Les Municipales doivent être l'occasion de les exprimer,

d'exprimer  cette manière de faire de la politique qui

n'appartient qu'à nous: à la fois utile et joyeuse."

  Hervé Morin
Président du Nouveau Centre, ministre de la Défense  

"Et bien moi je vous le dis, nous allons la faire revivre cette famille ; la famille de Monet, de Schuman, de Lecanuet , de Simone Veil, de Raymond Barre, de François Léotard, de Valéry Giscard d'Estaing, de ces grandes figures qui ont marqué l’histoire de la France de ces cinquante dernières années car le courant de pensée qui l’anime est immensément moderne."

 

 

Commenter cet article