Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog de Mireille BENEDETTI

Interview à La Provence - Samedi 3 mai

6 Mai 2008, 07:50am

 

POLITIQUE / Ex de l’équipe Bayrou, elle vise la présidence du Nouveau Centre

 

Mireille Benedetti : « Je suis restée là où j’étais »

 

COMME CHAQUE SEMAINE, RETROUVEZ L’INTERVIEW POLITIQUE. AUJOURD’HUI, MIREILLE BENEDETTI, ELUE A LA CIOTAT

 

Par Julien David

 

Mireille Benedetti est adjointe au maire de La Ciotat, déléguée à l’enseignement. Elle est aussi membre du Nouveau Centre, parti qu’elle a rejoint à l’automne dernier, après avoir été proche de François Bayrou. Un parti dont elle briguera la présidence les 16 et 17 mai, s’opposant à Hervé Morin, le ministre de la Défense …

 

Pourquoi avoir quitté le MoDem, dont vous avez porté les couleurs aux Législatives, pour le Nouveau Centre ?

« Je n’étais pas au MoDem, mais à l’UDF-Modem. Le MoDem a été créé le 1er décembre. J’ai fait partie des salvateurs de l’UDF. J’étais candidate UDF-MoDem sur une ligne d’indépendance : l’idée était de ne pas entrer dans l’UMP, de faire un parti libre, indépendant. J’étais aux côtés de François Bayrou pour préserver cette idée d’indépendance et de pluralisme. Mais François Bayrou est entré dans l’adversité.

Au niveau régional, on sait que le MoDem est allé vers la gauche … Moi je suis restée là où j’étais ». 

 

Allié à la droite, le Nouveau Centre est libre et indépendant ?

« Le Nouveau Centre se constitue. Je suis dans la ligne d’un parti indépendant, dans la même ligne que l’UDF, un parti de centre droit qui pourra poursuivre des partenariats avec l’UMP ».

 

Quelle différence alors, avec l’UDF d’antan ?

« C’est un gros gâchis. Nous sommes aujourd’hui plus bas qu’à l’époque de l’UDF et divisés en trois : le MoDem, le Nouveau Centre et ceux qui sont partis à l’UMP … En 2007, on s’est battu pour l’indépendance du parti. Bayrou a obtenu un excellent résultat … Au second tour il ne fallait pas donner de consignes de vote !

Aujourd’hui on se retrouve avec une diaspora ! Quand on m’a proposé de construire le Nouveau Centre j’ai accepté. On veut défendre nos valeurs, rassembler les centristes ».

 

Vous avez cependant porté les couleurs de Bayrou aux Législatives.

« J’ai fait une campagne législative contre personne ! Je portais les valeurs de l’UDF ».

 

Les 16 et 17 mai, vous êtes candidate contre Hervé Morin pour prendre la tête du Nouveau Centre ?

« Je ne suis pas candidate contre Hervé Morin. Nous sommes candidats côte à côte, à la présidence du Nouveau Centre. Je veux porter un message fondateur, profiter de cette présidence pour dire comment je vois l’avenir du parti. Je développe une campagne pour que notre parti soit un parti moderne, indépendant et démocrate. Je souhaite que cette démocratie soit un étendard à l’extérieur et une vie concrète à l’intérieur ».

 

A La Ciotat, vous avez pris en charge l’enseignement. Une tâche difficile ?

C’est un gros chantier que je découvre en allant sur le terrain, rencontrer les acteurs de l’éducation. Il y a le problème majeur de la carte scolaire contre laquelle le Conseil municipal unanime a voté. Il faut surtout mettre en place le projet éducatif local. Un projet très ambitieux et indispensable pour lequel je lancerai une démarche participative ».

Commenter cet article