Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog de Mireille BENEDETTI

Déclaration de François BAYROU

25 Avril 2007, 21:49pm

Publié par Mireille Benedetti

Déclaration de François Bayrou
Conférence de presse
25 avril 2007 - Paris


(Seul le prononcé fait foi)


Mesdames, Messieurs,

Je n’ai à cet instant que deux sujets à l’esprit. Le premier sujet, c’est la France, que j’ai scrutée pendant ces mois de campagne électorale, que j’ai rencontrée en milliers de visages différents, la France qui s’inquiète, qui souffre, qui est déchirée, bien plus qu’elle ne l’a jamais été, et en même temps, la France riche de potentiel, riche de promesses, la France qui voudrait y croire.

Et j’ai à l’esprit aussi, et plus que tout, les quelque sept millions de Français qui m’ont donné leur confiance, qui ont mis leur espoir dans cette démarche nouvelle, faisant surgir d’un coup la troisième force politique française, la seule force nouvelle de notre pays. Les sept millions de Français et tous ceux qui ont eu à un moment ou à un autre l’envie de se joindre à eux, et parfois qui le regrettent. Cela fait un immense espoir.

Il y a désormais dans notre pays trois forces politiques, une à droite, une à gauche, et une au centre. Et c’est le centre qui est la force nouvelle.

Je veux vous parler de l’avenir.

La France a trois problèmes : nous sommes un pays à la démocratie malade ; nous sommes un pays au tissu social déchiré ; nous sommes un pays en manque de croissance.

Notre démocratie est malade de la confiscation du pouvoir, de l’incapacité à faire vivre le pluralisme, des difficultés de la presse, de l’absence de séparation des pouvoirs, y compris du pouvoir économique, de la connivence entre les mondes des affaires, médiatique et politique, de la crise de la justice. Le citoyen n’a pas l’impression d’y trouver sa place. La société civile y est méprisée.

Nous avons à reconstruire, depuis les fondations, notre démocratie.

Le tissu social est déchiré. Partout on croise de lourdes misères, personnes âgées aux ressources très faibles, travailleurs pauvres, difficultés de logement, partout la couleur de la peau, la consonance du nom, la religion, dressent les Français les uns contre les autres, partout le quartier où l’on vit, l’adresse postale, forment ghetto. Entre les policiers et les jeunes, entre les différents quartiers, entre personnes au travail et personnes au chômage ou aux minima sociaux, on se regarde du coin de l’œil, on s’épie, et on est prêts à s’affronter. L’école elle-même, le lieu même de l’égalité des chances, est en situation de doute et d’échec.

Nous avons à retisser notre société.

Nous sommes en panne de croissance. À ce sujet, on prend souvent l’effet pour la cause. Nombre de nos compatriotes par exemple considèrent que le chômage et la faiblesse du pouvoir d’achat sont des maux de notre pays. Ces maux sont des symptômes. Le mal c’est l’absence de croissance. Si nous avions de la croissance, nous aurions des emplois (beaucoup sont à libérer) et nous aurions du pouvoir d’achat à répartir. Beaucoup de nos compatriotes considèrent que l’immigration est la cause de nos maux. La situation de l’immigration est une conséquence. Un pays qui va bien sait intégrer, faire vivre ensemble. C’est l’emploi qui intègre. J’ai rencontré des milliers de jeunes Français d’ascendance immigrée. Ils m’ont tous dit une seule chose : donnez nous du travail et tout le reste s’arrangera ! Donnez nous du taf !

Ma conviction est celle-là : les trois maux de la France, ils doivent être soignés et réparés ensemble !

Or, parlons franchement : Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal, dans le face à face sempiternel de la droite sempiternelle et de la gauche sempiternelle, vont non pas réparer mais aggraver l’un ou l’autre de ces maux.

Nicolas Sarkozy, par sa proximité avec les milieux d’affaires et les puissances médiatiques, par son goût de l’intimidation et de la menace, va concentrer les pouvoirs comme jamais ils ne l’ont été. Par son tempérament, et les thèmes qu’il a choisis d’attiser, il risque d’aggraver les déchirures du tissu social, notamment en conduisant une politique d’avantage au plus riche.

Ségolène Royal paraît mieux intentionnée en matière de démocratie, encore que le parti socialiste n’ait rien fait quand il était au pouvoir pour corriger ces maux, plus attentive à l’égard du tissu social, mais son programme, multipliant les interventions de l’État, perpétuant l’illusion que c’est à l’État de s’occuper de tout, et qu’il peut s’occuper de tout, créant je ne sais combien de services publics, va exactement à l’encontre, en sens contraire, des orientations nécessaires pour rendre à notre pays et à son économie leur créativité et leur équilibre.

Les deux candidats ont de surcroît promis une augmentation absolument délirante des dépenses publiques, de l’ordre de 60 milliards d’euros chacun, dans un pays endetté comme le nôtre, l’un des deux ajoutant une baisse totalement improbable des prélèvements obligatoires dans une proportion que ni Reagan ni Mme Thatcher n’ont jamais approchée même en rêve.

Notre pays a un problème de démocratie, un problème de fracture sociale, un problème d’économie, un problème de dette. Nicolas Sarkozy va aggraver les problèmes de la démocratie et la fracture du tissu social, Ségolène Royal, par son programme, va aggraver durablement les problèmes de l’économie et l’un comme l’autre vont déséquilibrer le déficit et la dette.

De surcroît, par leur choix de l’affrontement camp contre camp, ils affaiblissent durablement la France.

Dans les deux cas, sauf correction forte que je n’aperçois pas, et dont je tiendrai compte si elles intervenaient, ce qui se prépare, après les belles promesses, c’est une nouvelle déception du pays, une impuissance, une paralysie.

Dans cette situation, je ne donnerai pas de consigne de vote. J’estime que les Français qui ont voté pour moi sont en conscience des citoyens libres de leur choix.

Je ne reviendrai pas en arrière sur notre chemin de liberté. Je ne cherche ni n’accepterai aucune soumission ou ralliement à l’un des deux camps.
 
Je veux au contraire garantir aux Français que quel que soit le vainqueur, ils trouveront pour les représenter une force de contre-pouvoir, libre, capable de dire oui si l’action va dans le bon sens et non si elle va dans le mauvais sens. Capable, autrement dit, de faire sortir la politique des réflexes du toujours pour et du toujours contre, pour défendre l’intérêt général.

Je serai le garant de cette indépendance et de la défense de l’intérêt général du peuple français.

Je suis un homme d’ouverture, ouvert à toute discussion de bonne foi. Ségolène Royal a proposé d’avoir avec moi un débat « public et ouvert ». J’accepte ce débat, sans arrière-pensées, par exemple à la télévision.

Nicolas Sarkozy n’a pas proposé le même débat, mais s’il le faisait je l’accepterais aussi.

Je n’ai aucun intérêt à défendre, mais si je peux servir l’intérêt des Français, et clarifier leur choix, je le ferai.

D’ores et déjà, pour changer définitivement la politique française, j’annonce la création d’un nouveau parti politique, le parti démocrate, qui présentera des candidats à toutes les élections à venir, et d’abord aux élections législatives, pour représenter les Français qui veulent une politique nouvelle, indépendante, libre de son expression et décidée à les défendre sans se laisser intimider par les menaces ou les tentations diverses liées au pouvoir.

Le parti démocrate proposera de refonder nos institutions pour que le mot démocratie trouve son sens en France. En particulier il saisira toutes les occasions d’imposer la séparation des pouvoirs, un vrai parlement, élu selon la justice, le réforme et l’impartialité de l’état, la création d’une démocratie sociale pour le XXI° siècle.

Il proposera de reformer le tissu social de notre pays, en pensant à tous ceux qui n’ont pas de voix pour les défendre. Il imposera l’égalité de traitement de tous les citoyens devant la loi. Il combattra la société de castes et défendra la mobilité sociale.

Il proposera de libérer les forces de création, éducation, recherche, entreprise, culture, et la croissance dans notre pays.

Il proposera de réconcilier les Français avec l’Europe et l’Europe avec la France. Cette réconciliation est nécessaire pour que s’édifie, au milieu des plus graves dangers, un monde de paix et de développement, fondé sur l’équilibre des droits et des devoirs entre les puissances de la planète. Le parti démocrate défendra l’idée que la responsabilité de la France et de l’Europe doit s’exercer en particulier dans le domaine de la lutte contre le réchauffement de la planète, de la défense de la biodiversité, et du développement du tiers-monde, particulièrement de l’Afrique.

Ce nouveau parti défendra la démocratie, comme portant des valeurs et un idéal, considérant que ce sont ces valeurs qui donnent leur sens à la vie des hommes et à la société qu’ils forment.

La France a un immense besoin de renouveau. La France a un immense besoin de changement positif, de changement équilibré. La France a besoin de trouver un nouvel équilibre, non pas l’équilibre de celui qui reste sur place, mais l’équilibre du marcheur qui progresse d’un pas sûr. C’est cet équilibre, cette recherche d’un avenir meilleur, qui nous rassemblera et qui nous ressemblera.

Nous avons devant nous un grand chemin parce que nous portons une grande espérance.

Voir les commentaires

Déclaration de François BAYROU

24 Avril 2007, 22:43pm

Publié par Mireille Benedetti

Mercredi 25 avril à partir de 15h30:

Conférence de presse de François Bayrou 

sur: LCI, iTélévision, BFM TV, LCP-AN et France 24 .


Voir les commentaires

MERCI A TOUS

24 Avril 2007, 01:20am

Publié par Mireille Benedetti

MERCI à tous les militants et sympathisants pour votre dévouement et votre dynamisme.

MERCI aux 7 millions de français qui ont choisi notre Projet d'Espoir.

Notre campagne a été exemplaire dans la rue, sur Internet, dans les meetings… Le résultat a été multiplié par 3, avec peu de moyens mais une mobilisation exemplaire. Un grand projet s’annonce à l’horizon pour amplifier cette volonté des citoyens qui veulent stopper cette stérile opposition droite/gauche, qui met la France hors-jeu de la réalité économique et sociale. D'autres échéances arrivent: élections législatives puis municipales et cantonales.

 Grâce à vous, le centre est désormais une alternative

dans notre pays.

 

MERCI A TOUS. LE COMBAT CONTINUE 

Voir les commentaires

INFO IMPORTANTE

21 Avril 2007, 22:35pm

Publié par Mireille Benedetti

CE BLOG EST PROVISOIREMENT SUSPENDU

Blog inactif depuis samedi 21 avril 2007 minuit en conformité avec le code électoral

Réouverture le 23 avril 2007

Voir les commentaires

Avec François Bayrou

21 Avril 2007, 22:28pm

Publié par Mireille Benedetti

Nous avons vécu une magnifique Journée Orange avec François Bayrou

Découvrez le reportage de Jean-François dans l'album photos dans la colonne ci-contre:

 

 

Voir les commentaires

Vitamines pour la Journée ORANGE

21 Avril 2007, 00:16am

Publié par Mireille Benedetti

Dans un Bercy comble, Bayrou résolu à arracher le pouvoir au PS et à l'UMP

Dernière ligne droite - Samedi sera une Journée Orange

Dans toute la France les Comités BAYROU se mobilisent.

Si vous souhaitez nous rejoindre, le rendez-vous est fixé à 10h00 - Permanence de La Ciotat, Place de la Rouette / Le Vallat de Roubaud.

Réservez votre dimanche soir pour la

SOIREE ELECTORALE

A partir de 19h, nous vous accueillerons à:

AUBAGNE - 8 rue Jean Jacques Rousseau

LA CIOTAT - Pl. de la Rouette / Vallat de Roubaud

Tél: 06 83 58 94 93 et 04 42 83 19 75

Voir les commentaires

François BAYROU, le vote utile pour la France

17 Avril 2007, 22:24pm

Publié par Mireille Benedetti

Comme de très nombreux élus locaux, j'appelle à voter pour François BAYROU le 22 avril. Cette échéance est essentielle pour affronter les difficultés que traverse notre pays, engager son redressement et préparer l'avenir.

François BAYROU peut relever ces défis:

- il est le seul parmi les principaux candidats à mesurer la gravité de notre endettement public, à placer sa diminution au premier rang de ses priorités et à refuser de multiplier les promesses électorales dont on sait qu'elles ne seront pas tenues. Par sa volonté de rassemblement, il est aujourd'hui le seul à pouvoir réunir autour de lui une large majorité et à sortir notre pays des alternances perpétuelles. Sa méthode, consistant à additionner les compétences et les énergies d'où qu'elles viennent, porte une véritable valeur ajoutée et s'appuie sur un projet crédible, réaliste et porteur d'espoirs.

Il ne tient qu'à nous Français de donner une chance à notre pays. Pour cela, le 22 avril, apportons notre voix à François BAYROU.

Voir les commentaires

BAYROU A BERCY

17 Avril 2007, 22:12pm

Publié par Mireille Benedetti

            

 Après avoir parcouru la France entière, 

 la vague orange  va demain soir à 19 heures envahir le Palais Omnisports de Paris-Bercy.

Voir les commentaires

UN DIMANCHE DE CAMPAGNE

15 Avril 2007, 19:11pm

Publié par Mireille Benedetti

C'est dans une ambiance colorée que nous avons parcouru  marchés et bord de mer en ce Dimance de campagne. L'accueil chaleureux nous encourage dans cette dernière étape avant le 1er tour de scrutin. Ci -dessous l'image  vitamines du jour.

 

Voir les commentaires

BAYROU Président

15 Avril 2007, 16:06pm

Publié par Mireille Benedetti

Voir les commentaires

1 2 > >>